Fondation Engelberts pour les arts et la culture

Matthias Urban

Matthias Urban

Présentation

Dans ma dĂ©marche artistique et, plus spĂ©cifiquement, dans mon travail en tant que metteur en scène, je suis Ă  la recherche de textes aux profondeurs poĂ©tiques et aux portĂ©es sociopolitiques. Je suis sensible Ă  la place de l’individu dans la sociĂ©tĂ© et je trouve, chez bon nombre d’auteurs contemporains (Becket, Bernhardt, Orwell, Carrière, Havel…) les questions existentielles qui me prĂ©occupent. Dans le cadre de ma rĂ©sidence Ă  la Grange de Dorigny, je continue Ă  explorer les thèmes du contrĂ´le des individus et leur aliĂ©nation dans des sociĂ©tĂ©s totalitaires, ainsi que la violence symbolique du normatif. Je trouve, aujourd’hui, chez Vaclav Havel l’exacte dĂ©clinaison de ces thĂ©matiques dans son théâtre engagĂ©.
Parallèlement, je poursuis un travail d’écriture et rédige des sketchs pour la radio ou des nouvelles policières. Mon premier ouvrage s’intitule « Mort au Café romand » et est édité chez Rompol. Actuellement, je suis entrain de scénariser une web-série pour la RTS.

En savoir plus

Matthias Urban - Vernissage

Projet soutenu

Vernissage de Vaclav Havel

Ferdinand Vanek est reçu chez un couple d’amis, Véra et Mickaël, à l’occasion du « vernissage » de leur nouvelle décoration d’intérieur. Le couple va utiliser toutes leurs cartes pour user de violence symbolique sur leur invité, affichant un bonheur outrancier et une réussite sur tous les plans. Ils vont se livrer à une véritable torture psychologique, sous une apparente bienveillance, pour faire comprendre à Ferdinand qu’il doit penser et vivre comme eux. Mais le vernis finit par craquer, quand Ferdinand montre des velléités d’indépendance.
Cette débauche de bonheur publicitaire est vibrant d’actualité, en rapport à notre frénésie
d’acquĂ©rir les biens de consommation qu’on nous vante sans cesse, du mode de vie que notre sociĂ©tĂ© prĂ´ne, gouvernĂ© par la rĂ©ussite et l’épanouissement individuel, fers de lance d’une vie juste. L’humour caustique de Vaclav Havel rĂ©sonne longtemps au sortir du théâtre, quand nous retrouvons nos intĂ©rieurs, pour certains bien bourgeois… Telle une pendaison de crĂ©maillère cauchemardesque, Vernissage est un magnifique et vibrant manifeste contre la pensĂ©e unique, et un brillant antidote au conformisme.

Soutiens - Théâtre