Fondation Engelberts pour les arts et la culture

Céline Bolomey | Comédienne

Présentation

Née en 1975, elle s’intéresse très tôt à la scène qu’elle découvre en faisant de la danse pendant 10 ans chez Beatriz Borrajo à Lausanne. Elle anime un émission de radio culturelle et musicale sur Radio Acidule et commence le théâtre avec un spectacle de Denis Maillefer. Elle se forme en interprétation dramatique à l’INSAS à Bruxelles, d’où elle sort diplômée en 1997. Depuis elle joue dans plus de trente spectacles qui l’emmènent sur les scènes de Suisse, de France, de Belgique et dans le monde; entre autres au Festival IN d’Avignon, Festival Next Moscou, Festival Transamériques Montréal. Elle travaille pendant huit ans avec le metteur en scène bulgare Galin Stoev et fait avec lui les créations francophones du dramaturge russe Ivan Viripaev. Elle a joué sous la direction de David Bobée, Enrique Diaz, Omar Porras, Sandro Palese, Julien Basler, Anne Bisang, Brigitte Jaques, Dorian Rossel, etc…

Au cinéma, elle tourne dans plusieurs long-métrages en Suisse et en France et joue notamment dans “On dirait le Sud” de Vincent Pluss (Prix du cinema Suisse 2003), “iXième” de Pierre-Yves Borgeaud et Stéphane Block (Léopard d’or video 2003) et “Du Bruit dans la Tête” de Vincent Pluss (1er rôle), pour lequel elle reçoit le prix Shooting star à la Berlinale et le Quartz de la meilleure interpretation féminine en 2009. Elle est également juré pour divers festivals de cinéma et concours d’écriture.

Projet soutenu

Je crois que manger seule me convient

« Je crois que manger seule me convient » est une tentative scénique de questionner l’imposition normative de clichés sociaux et la manière dont nous intégrons ces valeurs. Ce pouvoir s’exerce jusque dans nos sphères les plus intimes dont le corps. Il est le lieu de ces représentations et le miroir de nos valeurs. Est-ce que ce n’est pas, paradoxalement, par le corps qu’on pourrait s’en s’affranchir? En se le réappropriant. Ainsi le corps peut devenir un lieu de liberté, de réinvention et de résistance à la pensée dominante. Celine Bolomey part d’une thématique très intime: l’enfantement et ce qu’il révèle de désirs contradictoires. Elle travaille à partir du texte de Yôko Ogawa La Grossesse. La narratrice consigne les moindres transformations physiques et psychiques de sa soeur enceinte. L’auteure y dissèque les émotions, remettant en question l’enfantement comme processus purement joyeux et d’accomplissement de soi. Elle questionne ce que donner la vie implique. A travers cette perspective liée au corps, Celine Bolomey désire créer un effet révélateur de la manière dont notre société « gère » l’individu dans une perspective productiviste, le vivant étant devenu un enjeu du pouvoir.

Conception et mise en scène Celine Bolomey (en collaboration avec l’équipe)

Assistanat à la mise en scène: Marie Probst

Avec: Coraline Clément, Anne Delahaye, Baptiste Coustenoble, Celine Bolomey

Collaboration dramaturgique: Carine Corajoud

Scénographie: Sylvie Kleiber et Lucie Gautrain

Vidéo: Laurent Valdès

Dessin: Line Marquis

Administration: Cie The Three Monkeys