Fondation Engelberts pour les arts et la culture

Charles Chirinian | Peintre

Présentation

NĂ© Ă  Paris, de parents armĂ©niens immigrĂ©s, il se passionne dès l’âge de 14 ans pour le dessin et la peinture qu’il exerce rĂ©gulièrement, bĂ©nĂ©ficiant des conseils de deux artistes peintres. Après des Ă©tudes d’architecture Ă  l’Ecole des Beaux-Arts de Paris, dont il sort diplĂ´mĂ© en 1970, il exerce sa profession dans de grands bureaux d’architectes parisiens, puis en tant qu’indĂ©pendant. En 1984, il s’installe avec sa famille en Suisse, Ă  Nyon, sur les rives du lac LĂ©man, et c’est en urbaniste qu’il poursuit sa carrière au Service du dĂ©veloppement territorial du Canton de Vaud jusqu’en 2011.

Parallèlement Ă  l’architecture et Ă  l’urbanisme, et pendant toutes ces annĂ©es, il n’a jamais cessĂ© de peindre. Ses recherches l’ont conduit Ă  une peinture abstraite gĂ©omĂ©trique et colorĂ©e, qui s’apparente Ă  l’Art constructif, notamment Ă  l’Art concret zurichois, et Ă  l’Art cinĂ©tique.

Projet soutenu

Dès 2000, il invente un concept de tableau fait de plusieurs panneaux juxtaposĂ©s qui peuvent ĂŞtre intervertis et orientĂ©s (tournĂ©s) diffĂ©remment dans la composition gĂ©omĂ©trique. Ce principe, qu’il nomme « tableau Ă  combinaisons », a Ă©tĂ© inspirĂ© par deux constats sur la nature : Chaque espèce des Ă©lĂ©ments vivants de la nature (plantes, animaux, humains) est rĂ©gie par de mĂŞmes principes gĂ©omĂ©triques d’organisation et de croissance. Or, tous les individus d’une espèce sont diffĂ©rents mĂŞme s’ils sont semblables par leur aspect. D’autre part, un paysage naturel ou urbain change en fonction des saisons, du temps et de l’heure de la journĂ©e (dĂ©monstration de Claude Monet par la sĂ©rie de la cathĂ©drale de Rouen et la sĂ©rie des meules).

L’idĂ©e a Ă©tĂ© de crĂ©er des tableaux modifiables en de nombreuses variantes. On offre ainsi Ă  l’amateur d’art la possibilitĂ© de faire varier le tableau suivant les multiples « combinaisons » conçues par le peintre.

Pour un tableau Ă  quatre panneaux, on obtient, mathĂ©matiquement, 6 144 combinaisons diffĂ©rentes ou tableaux diffĂ©rents (soit un tableau diffĂ©rent chaque jour pendant plus de 16 ans). Pour un tableau Ă  neuf panneaux, on a la possibilitĂ© de faire plus de 2 milliards de combinaisons diffĂ©rentes. Son travail a Ă©tĂ© exposĂ© Ă  la Galerie d’Art Junod Ă  Nyon de juin Ă  septembre 2013 et pendant l’Ă©tĂ© 2015.