Fondation Engelberts pour les arts et la culture

RĂ©gis

Présentation

Peinant Ă  trouver sens au jour, il fait de la nuit son terrain d’expertise. Du bout des lĂšvres, RĂ©gis susurre et divague des textes soutenus par une infrastructure musicale minimaliste, voire glaçante, mais qui suinte pourtant une moiteur tropicale. Il plonge sa voix dans les profondeurs abyssales d’une cold wave sur delay arborescent et d’un post-punk littĂ©raire et racĂ©. InspirĂ© par d’emblĂ©matiques personnages 80’ – passant d’une Grace Jones charnelle ou un Ian Curtis fĂ©brile Ă  l’immortel Alain Bashung -, mille reflets et nuits sans sommeil donnent une couleur impalpable, belle et angoissante Ă  son art. Noir certes, mais Ă©blouissant.

Projet soutenu

L’enfer C’est Nous

À la manière d’un conte surréaliste inspiré du Chien Andalou de Buñuel et Dali ou des ambiances abs- traites et intestines et de l’artiste Pipilotti Rist, L’Enfer C’est Nous est le second clip du groupe Régis. Il raconte une débauche viscérale orchestrée par des mantes religieuses perverses, un voyage à l’intérieur même du protagoniste (Régis) face à lui-même et à son narcissisme. Les personnages secondaires apparaissent ici comme des magiciens, des messagers, des passeurs, les émissaires d’un monde décomplexé et sans peur manipulant les explosifs pour réveiller les vieux démons endormis ou les djinns poussiéreux. L’histoire est volontairement décousue à la manière d’un conte surréaliste, mêlant bestialité, onirisme et érotisme. Elle revendique un romantisme ténébreux qui domine les âmes chétives le temps d’une chanson.

En savoir plus