Fondation Engelberts pour les arts et la culture

Noémie Brun

Noémie Brun

Présentation

Pianiste et compositrice de nationalités suisse et allemande, Noémie Brun est née en 1990 à Genève. Elle étudie le piano avec Pierre Sublet et la composition avec Xavier Dayer à la Haute Ecole de Musique de Genève et à la Haute Ecole des Arts de Berne et obtient un bachelor avec distinction dans les deux disciplines. Elle termine actuellement un master de théâtre musical, également à la HEAB. Ses compositions ont été jouées en Europe et aux Etats-Unis.

En savoir plus

Ensemble Aabat

Projet soutenu

Le projet « RE-» est un travail de création qui questionne les frontières entre geste chorégraphique et geste musical dans un contexte transdisciplinaire.A travers l’exploration des possibilités qu’offrent l’utilisation de nouvelles technologies (mapping adaptatif geste/son) pour fusionner la musique et le mouvement, l’auditif et le visuel, nous interrogeons les liens entre la structure et son incarnation, entre la technologie et le vivant, entre l’humain et son environnement. Ce projet invite à un dialogue entre musicien et danseur, compositeur et chorégraphe, dans une volonté d’émanciper les artistes de leur discipline.
L’Ensemble Aabat (Noémie Brun, Marie-Clémence Delprat et Patelin King), Mimi Jeong, chorégraphe, Julien Brun, scénographe et Robert Torche, ingénieur son, collaborent étroitement pour créer une spectacle dans lequel tous les événements, qu’ils soient sonores, gestuels ou scénographiques, sont élaborés dans une pensée compositionelle et musicale.
Sur scène, trois musiciennes et une danseuse se déplacent dans l’espace, produisant sons et mouvements en interaction avec l’environnement sonore et scénique. Il n’y a qu’un seul instrument, une flûte Paetzold, dont les inspirations et expirations rythment le flux du spectacle. Tous les autres événements sonores sont directement issus du matériau scénographique, de l’interaction avec l’électronique et des corps des performers.
De durée, de taille et d’effectif variable, du solo au tutti, avec ou sans technologie, différentes sections déploient le mouvement à travers la musique et la danse, dans un continuum allant de structures très écrites à des formes plus libre.