Fondation Engelberts pour les arts et la culture

Dominique Gesseney-Rappo | Association

Présentation

L’association Ă  pour but de faire connaĂ®tre le compositeur, ses dĂ©marches, soutenir ses projets de crĂ©ation et favoriser la diffusion de sa musique. Ă€ cet effet :

– Informer de l’existence de l’Association, de ses buts et de ses objectifs.

– Favoriser le partenariat auprès d’institutions suisses ou Ă©trangères concernĂ©es par les mĂŞmes buts.

– Assurer la conservation, l’Ă©dition, les rĂ©alisations discographiques et la promotion des Ĺ“uvres par tous les moyens appropriĂ©s.

– Par le Club des Cents, densifier le rĂ©seau des relations musicales, Ă©conomiques et politiques indispensables Ă  la prospection et au financement de projets.

– Par les membres, soutenir et faire connaĂ®tre les diffĂ©rents projets et concerts qui programment des Ĺ“uvres du compositeur.

NĂ© en 1953, Dominique Gesseney-Rappo entreprend ses Ă©tudes musicales aux conservatoires de Lausanne et de Fribourg, oĂą il acquiert un diplĂ´me de violoncelle et un diplĂ´me d’enseignement de la musique ; il y Ă©tudie Ă©galement le chant, les branches d’Ă©criture et l’orchestration. Après avoir longtemps partagĂ© son temps entre l’enseignement, la direction chorale, la pratique du chant au sein du Quatuor du Jaquemart et la composition, il consacre actuellement l’essentiel de son temps Ă  cette dernière activitĂ©, tout en assurant la direction des choeurs paroissiaux de Broc (Echo des Marches) et d’Arconciel ainsi que de La Chanson de Montreux.

Il a signé de nombreuses œuvres chorales, des musiques de scène, de la musique de chambre et pour orchestre.

> En savoir plus sur l’association Dominique Gesseney-Rappo

Projet soutenu

RĂ©cital en 3 parties selon le programme suivant:

– Sept mĂ©lodies – La mi sola, Laureola; Al Amor; Corazon, porquĂ© pasáis ?; El majo celoso; Con amores, la mi madre; Del cabello mas sutil; Chiquitita la novia – Ă  partir d’airs populaires de Fernando J. Obradors, pour soprano dont Brigitte Fournier sera la soliste et accordĂ©on par StĂ©phane Chapuis.

– La vie qui va, cycles de mĂ©lodies sur des textes de Pierre-Alain Tâche, musique de Dominique Gesseney-Rappo.

– Oeuvres pour accordĂ©on solo d’Astor Piazzola