Fondation Engelberts pour les arts et la culture

Cie Prototype Status

Cie Prototype Status

Présentation

Dans les créations de la compagnie de danse contemporaine Prototype Status, l’individu est placé au cÅ“ur du sujet. Et si l’on porte sur lui et ses potentiels un regard critique, ce regard n’en est pas moins amusé. En effet, la recherche de la chorégraphe Jasmine Morand, lauréate du prix Danse 2013 de la Fondation Vaudoise pour la Culture, témoigne d’une réalité personnelle qui, toujours, s’appuie sur les matières présentes et prend le recul nécessaire pour les réinventer et les tisser en une structure nouvelle. Ces observations aiguës constituent la trame du répertoire qui se décline en pièces courtes, aux thématiques épurées, permettant une attention pleine à l’essence du propos, au détail du geste dans son signifié et sa ligne.
Depuis quelques années, Jasmine Morand collabore étroitement avec Patrick Conus (Screenprod), spécialiste de l’audiovisuel qui manie aussi bien le son que l’image et officie régulièrement comme veejay. Depuis leur premier projet en commun, le diptyque Ground(s), ils explorent les possibilités offertes par les nouvelles technologies, plus particulièrement dans le rapport du son et de l’image en interaction avec des mouvements dansés. Le solo Pôle s’inscrit dans la continuité de cette recherche en proposant un objet chorégraphique qui joue de la dimension hypnotique, tant chorégraphique que graphique et acoustique en fusionnant la perception physique et la perception digitale de la performance.

En savoir plus

Prototype Status - nouveau projet PÔLE

 Projet soutenu

 Pôle – création 2015-2016

Suite au diptyque GROUND(s), la compagnie de danse Prototype Status et les artistes Jasmine
Morand et Patrick Conus poursuivent leur recherche chorégraphique en alliant danse et nouvelles
technologies pour un nouveau solo: PÔLE
PÔLE déploie une danse sensuelle et rockeuse, inlassablement renaissante, qui joue de la dimension
hypnotique, tant chorégraphique que graphique et acoustique. L’atmosphère sonore, grinçante et
obsessive, est modulée de tonalités assignées à l’espace par la danseuse qui les instrumentalise,
corporalise et incarne en direct. Le graphique projeté se morphe de la 2D à une tridimensionnalité
rotative qui vient fausser la notion même de volume corporel de la danse et propose une fusion de la
perception physique et digitale de la performance.
PÔLE sera présenté dans la cadre de la programmation de l’Oriental Vevey du 14 au 17 janvier 2016,
à l’occasion des soirées Carte Blanche du Dansomètre.

Teaser

Version complète