Fondation Engelberts pour les arts et la culture

ADN Dialect | Compagnie de danse

Présentation

Depuis sa crĂ©ation en 2001, la Cie ADN Dialect se consacre Ă  la crĂ©ation d’Ă©vĂ©nements artistiques aux multiples facettes, dans le but de promouvoir des idĂ©aux de paix et d’Ă©change culturel entre peuples, cultures et styles diffĂ©rents. Son objectif est d’explorer des formes d’expression nouvelles au travers de domaines artistiques pouvant interagir avec et par la danse.
Son sigle abrège les mots Alternative Dance Nation, ainsi que le mot « Dialect » symbolisant la recherche constante de performance dansĂ©e en tant que message atypique d’Ă©change au-delĂ  des paroles.

ADN Dialect ne suit pas les tendances… ADN Dialect crée les tendances. On peut attribuer à ADN Dialect l’invention des arts scénoplastiques, à son créateur Angelo Dello Iacono la paternité du courant artistique appelé «NeoDimensionisme ». ADN Dialect génère un engouement évident pour les workshops en pleine nature (Summer Games – body slidancing) et offert la possibilité à de nombreux artistes de contourner la problématique des programmations en créant « Les Plateformances » afin de partager des travaux scéniques en tous genre, ainsi que des échanges culturels internationaux tels que Urban Shaman et No Plan B.

> En savoir plus sur ADN Dialect

Projets soutenus

DRIVEN

ADN DIALECT-Driven

La compagnie ADN Dialect, désormais connue pour ses créations autant musicales que chorégraphiques d’un genre inclassable, s’offre avec sa quinzième production intitulée Driven le défi osé de la scène du Théâtre du Jorat. On y retrouve une puissante constellation d’artistes romands et de guests internationaux réunis par le chorégraphe et plasticien veveysan sur le thème de la « soul ». Une alchimie artistique motivée par une sorte de transe, pour évoquer l’hypersensibilité des êtres humains qui osent la mise à nu, dans un monde où les lois du marché tendent à nous rendre impitoyables et sans âme.

L’affaire Wettstein

ADN DIALECT - wettstein

Dans l’Affaire Wettstein, le Dr. Karl Wettstein, biochimiste passionné de philosophie et physique quantique, secondé par Vector et quatre blouses blanches, poursuit secrètement ses recherches dans sa cave muée en laboratoire. Obnubilé par la volonté de créer un vaccin capable de rendre ses patients libres d’exprimer le talent qui sommeille en eux, il kidnappe des êtres humains pour expérimenter son sérum nommé : l’inventine. Étranges et inquiétantes, les expérimentations du savant vont susciter des effets troublants et délirants sur ses cobayes/danseurs.
Sur un fond de folie scientifique stylisĂ©, le chorĂ©graphe Angelo Dello Iacono s’offre les services des musiciens Bernard Trontin (Young Gods) et GĂ©rard Suter (Radio Paradiso) afin de crĂ©er avec ses danseurs un mĂ©lange dĂ©tonnant de sĂ©quences chorĂ©graphiques frĂ©nĂ©tiques. Après son passage au Clabo, le spectacle sera prĂ©sentĂ© pour la première fois dans sa version finalisĂ©e au Reflet – Théâtre de Vevey.

Urban Shaman

Le projet Urban Shaman a Ă©tĂ© conçu pour ĂŞtre adaptĂ© Ă  chaque situation scĂ©nique, chaque style chorĂ©graphique contemporain, ou dĂ©rivant de cultures et traditions anciennes. Le binĂ´me URBAN SHAMAN n’a pas Ă©tĂ© choisi au hasard. Le mot urban Ă©voque les villes et notre style de vie moderne, aujourd’hui pratiquement mondialisĂ©; tandis que le terme shaman s’inspire de la sagesse hĂ©ritĂ© des anciennes cultures.

De nos jours, le chamanisme est un concept qui se prĂŞte a de nombreuses interprĂ©tations. Le mot chaman signi?e « ĂŞtre Ă©clairĂ© » en Tungus, et dĂ©rive lui-mĂŞme du sanskrit Shramana, orthographiĂ© chaman en français soit: «DĂ©tenteur des connaissances».

Avec le but de valoriser les rĂ©alitĂ©s mĂ©ritant d’ĂŞtre portĂ©es au grand jour par la danse et la musique, Urban Shaman soulève des rĂ©flexions sur l’axe entre le passĂ© de l’humanitĂ©, son prĂ©sent mais aussi son destin, et nĂ©anmoins sa connexion avec l’environnement dont l’homme moderne semble s’Ă©garer progressivement.