Fondation Engelberts pour les arts et la culture

Lila Ribi

Lila Ribi

Présentation

Lila Ribi passe son enfance au Tessin. Après quelques années à travailler dans le social, elle obtient un diplôme décoratrice à l’Ecole d’Arts Appliqués de Vevey en 2004. Souhaitant aller plus loin dans la voie artistique elle entreprend le cursus Fine Arts à la Hochschule der Künste à Berne. Pendant ces études, elle a un vrai coup de cÅ“ur pour le cinéma documentaire qui lui permet d’allier son amour pour le réel et la création artistique. Elle décide d’approfondir ce domaine en intégrant l’Ecole Cantonal d’Art de Lausanne en Section Cinéma, où elle obtient un diplôme de réalisatrice en 2009. Cette même année 2009, elle présente un moyen-métrage documentaire Spaghetti alle vongole au Festival Visions du Réel en compétition Regards Neufs et gagne avec ce même film le Grand prix du Jury du Festival Frontdoc d’Aoste. C’est en 2009 aussi que son film de diplôme Le Téméraire est présenté à Locarno en compétition Léopards de demain.

Depuis, Lila Ribi a réalisé des portraits d’artistes et autres personnalités pendant qu’elle écrit et réalise son premier long-métrage documentaire Révolution silencieuse.

Lila Ribi-La révolution silencieuse

Projet soutenu

Révolution silencieuse

Ce film (long-métrage documentaire) raconte l’histoire d’un paysan bio qui, au risque de perdre les moyens de faire vivre sa famille, décide de vendre ses vaches pour se lancer dans la culture de blés anciens pour être fidèle à ses convictions et redevenir auteur de sa vie. En cultivant des variétés de céréales locales il veut devenir producteur d’une nourriture vivante, saine, pleine de saveurs et préserver un patrimoine, la biodiversité semencière, mis à mal par les géants de l’agroalimentaire. Tout au long du film on découvre que ce paysan et sa famille utilisent des méthodes intuitives liées aux énergies subtiles (bols tibétains sur leurs graines, pierres, extraits de plantes) dans une volonté de prendre soin du vivant, s’éloignant des pratiques agricoles conventionnelles et se mettant ainsi en marge de leur village et de la société. Le film montre une famille qui incarne une autre manière d’être au monde, qui tente courageusement de faire coïncider ses aspirations profondes avec son quotidien, avec l’intime conviction que cela contribuera, même de façon minuscule, à créer un monde meilleur.

En savoir plus