Fondation Engelberts pour les arts et la culture

Stéphanie Daoud

Présentation

Artiste conceptrice, auteur illustratrice, Stéphanie est diplômée de l’ESAG Met de Penninghen, Paris. Sitôt son diplôme en poche, elle part travailler à New York aux côtés de Françoise Mouly, directrice artistique du journal The New Yorker. Férue de stylisme, Stéphanie profite de son séjour outre-Atlantique pour suivre des cours de Fashion design à la Parsons School of Design. Son goût éclectique pour la création l’a conduite, au gré de ses rencontres, à travailler dans divers domaines tels que le multimédia, l’édition, la presse, la publicité et la décoration. Son livre Abcdaire Zooculinaire préfacé par Jean Rochefort est paru aux Editions du Seuil.

En parallèle, Stéphanie peint et expose régulièrement. Elle vit et travaille à Paris.

Essais Haikustiques est son premier recueil de poésies.

DAOUD Stéphanie - Essais haikustiques

Projet soutenu

Réunis sous forme d’un recueil de poèmes, ESSAIS HAIKUSTIQUES (prononcer Haikoustiques) s’inspirent de la forme du haiku et tentent de rendre audible l’inspiration du sensible. Le temps d’une respiration, les vers nés de l’intime s’essaient à la réverbération acoustique. Et là. Dans un réenchantement perpétuel, le silence expulsé de sa matrice réfléchit le son. Les maux chuchotés se révèlent mots vrombissants. Acouphènes incandescents. Du magma sombre originel jaillissent alors, imprévisibles, des émotions frémissantes. Puis. De l’ombre à la lumière. Soudain. Elles exultent, vivantes. Comme en témoignent les images qui accompagnent ces essais.
Le papier, qui leur sert de support, a été au préalable plié, gravé, égratigné, froissé, déchiré. Puis recouvert de plusieurs couches d’encre de Chine. À force de superpositions, le noir devient intense, brillant, sensuel. Vibrant. Et la lumière, comme par magie, s’emparant de la surface, éclaire les stigmates du papier. L’œil désormais aguerri apprivoise alors le mystère des sonorités obscures et silencieuses.

Devant l’éclair –
sublime est celui
qui ne sait rien !
Bashô